Découvrir le désert au Maroc à Erg Chegaga.

Partis depuis Marrakech, et après avoir traversé l’Atlas. Nous voilà en direction du plus beau désert du Maroc. Moins connu que Merzouga, le désert de Erg Chegaga n’en reste pas moins magnifique. Et qui plus est, moins connu dit aussi, un peu moins touristique.
Le désert de Erg Chegaga se situe juste à côté de M’hamid. C’est une ville étape qui a en elle tout le charme du Maroc.
C’est ici que nous rencontrons notre guide. Nous avons choisi de partir avec désert bivouac pour (re) découvrir cette immensité de sable.
C’était encore plus beau que dans mes souvenirs.

Quelques étapes avant le désert

On vous parlait des différentes étapes mais surtout de la route que nous avons emprunté pour aller jusqu’au désert dans cet article.

Nous sommes donc partis de Marrakech, ville très animée dans laquelle nous ne sommes restés que très peu de temps. Car à mon sens, il me semble que le Maroc ne peut être associé à Marrakech seule. Cette ville extravagante, animée et qui a perdu un peu de son charme à cause du flux important de voyageurs. Nous n’y sommes restés que deux jours. Puis nous avons loué une voiture en direction du désert avec une ville étape Ouarzazate.
Mais venons-en au fait, l’arrivée à Erg Chegaga et l’expérience inoubliable du désert.

Comment aller aux dunes d'Erg Chegaga ?

Vous pouvez très bien organiser une visite depuis la ville dans laquelle vous résidez en fonction de l’agence par laquelle vous passez. En effet, beaucoup d’agences proposent de venir vous chercher directement à Marrakech, Ouarzazate, Fès etc.. Tout dépend avec qui vous partez. Vous n’aurez aucun mal à trouver de bonnes agences sur internet. Mais, à part Désert bivouac, que nous avons testé, j’ai lu beaucoup de choses positives sur Mélodie du désert. C’est donc à vous de faire votre choix !

Quant à nous, nous avons voulu louer une voiture afin de pouvoir traverser les magnifiques montagnes de l’Atlas. Vertigineuses, envoûtantes. Pleines de mystères.
Il est vrai que l’on ne peut jamais savoir à quelle heure nous arrivons. Cependant, le plaisir du voyage, et la découverte de ces paysages à couper le souffle valent bien, selon moi, quelques heures derrière le volant. Et le paysage est si différent que finalement, nous ne nous rendons (presque) pas compte du temps qui passe ! D’une heure à l’autre, le paysage peut changer du tout au tout…

Maroc vallée du draa
paysage vallee du drâa
Direction le désert

Une nuit dans le désert

Si je n’avais qu’un conseil à vous donner, ce serait de passer au moins deux nuits dans le désert si vous le pouvez.
Nous n’avons passé qu’une nuit dans le désert, et cela nous a semblé bien trop court.. Le décor est si changeant, l’accueil est si chaleureux que nous aurions aimé passé davantage de temps auprès de nos guides. Guides avec lesquels nous avons passé des moments inoubliables. Entre chants, danses et histoires du désert, éclairés seulement par le clair de lune et le feu de camp.. Croyez-moi ce sont des moments intenses.

L'accueil du désert

Passer une soirée près du feu à les écouter chanter et raconter des histoires du désert. Les voir danser, se regarder et rire. Tout de suite, on est immergé avec eux dans la culture locale, on apprend tant de choses.
Le ciel s’avance chaque minute un peu plus vers l’obscurité et le néant. Ce soir là, ce ne fut pas une nuit remplie d’étoiles qui logeait au dessus de nos têtes. Il a fallu se lever vers trois heures du matin, après le coucher de la lune, pour apercevoir quelques étoiles.
Si vous voulez admirer énormément d’étoiles, allez-y un soir où il n’y a pas de lune !

Le froid accompagne la nuit. Mais les repas traditionnels et les rires nous permettent d’oublier un peu le froid. Et bien sûr… La chaleur accablante n’est pas si loin.

Pour la nuit nous avions le choix de dormir dans nos chambres faites de terre ou à la belle étoile.
Littéralement.
Pour ma part, j’ai choisi de dormir dehors, avec le ciel pour couverture.
Ce fût une expérience d’autant plus magique.
Le silence qui rend sourd tape dans mes oreilles. J’ai l’impression qu’aucune vie ne peut exister ici.
Il n’en est rien.

camp sous les étoiles
Music camp
camel dance

L'aube et le désert

On ne peut imaginer la beauté du désert illuminé par les premiers rayons du soleil. Chaque levé de soleil est singulier. Mais ceux du désert sont d’une rare intensité. Les ténèbres sont chassés par les rayons ardents du soleil qui se lève. Ils s’agrippent et tranchent avec la lumière éclatante du petit matin.

Le sable doux et immaculé se dessine peu à peu. Les courbes élégantes des dunes se dévoilent à mesure que le soleil se lève.

Enfin, je revois ce spectacle grandiose de sa majesté la nature.

sunrise désert

Les dunes de Erg Chegaga

Il est évident que parfois, une image est supérieure en puissance aux mots. Je crois que le désert est exactement un exemple qui s’applique à cette phrase.

Que dire face à ces immensités fantastiques qui ne semblent jamais s’arrêter ?
On devine çà et là, que la vie a foulé le sable par endroit. Quelques reptiles et mammifères vivent ici. Nous ne sommes qu’invités ici. Ils nous accueillent tout en silence et nous laissent fouler leur terre à travers ces contrastes.
L’ombre et la lumière sont perpétuellement en duel. L’un prendra le dessus sur l’autre au début du jour. Mais l’autre vaincra à la tombée de la nuit.

Le désert est probablement l’un des paysage dont on ne peut jamais se lasser tant il est changeant et hypnotisant.

paysage dune silhouette
Dunes et détails
jeu de dunes
traces désert
sahara désert
dunes du sahara
nineteen dunes

J’espère que cet article vous aura donné envie de découvrir le désert du Maroc ! Pour d’autres articles sur ce pays c’est par ici !
N’hesitez pas à épingler cet article dans Pinterest s’il vous a plu.

 

You May Also Like

Laisser un Commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *